A PROPOS

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION MONTLUÇON – SAIGON

1. Creation L’association MONTLUÇON-SAIGON a été fondée en avril 1993 par Olivier RODIEN, son président actuel. Son objet initial était la gestion d’un orphelinat. L’orphelinat « HOA MAI » (Fleur de Prunier, en français) a été créé en 1993 par Olivier RODIEN au moyen de fonds propres dans le village de Long Thanh, province Dông Nai, au Vietnam. L’association MONTLUÇON-SAIGON est régie par la loi 1901, elle est sans caractère ethnique, politique, confessionnel. Outre son but initial, l’association MONTLUÇON-SAIGON remplit à l’heure actuelle quatre buts à caractères humanitaires:

  • L’aide humanitaire au Vietnam avec la gestion, depuis 19 ans, du fonctionnement de l’orphelinat « HOA MAI » (Fleurs de Prunier) ;
  • Le don de matériel médical et de médicament… ;
  • Le développement de la francophonie avec l’apprentissage du français à l’orphelinat et dans un centre d’enseignement (IELF Institut d’Enseignement de la Langue Française (voir paragraphe 3° ci-après).
  • L’accueil de stagiaires français et étrangers dans le cadre d’une association partenaire, l’association « Missions-stages », qui organise des stages infirmiers en milieu hospitalier.

2. L’orphelinat L’accueil des enfants, les principes directeurs de fonctionnement L’orphelinat « HOA-MAI » assure le logement, la nourriture et l’éducation d’une cinquantaine d’enfants pauvres ou orphelins de 3 à 17 ans. La volonté première de l’orphelinat « HOA MAI » est de maintenir, dans leur pays d’origine, les enfants vietnamiens abandonnés, ceci conformément à la convention de La Haye ou aux traités bilatéraux. En conséquence aucune adoption de ces enfants n’est possible. Les enfants de l’orphelinat sont scolarisés de la façon suivante :

  • Les plus petits vont à l’école maternelle mise en place par l’orphelinat, ce qui évite aux enfants des changements de structures et permet de respecter leur rythme.
  • Les plus grands vont à l’école communale distante de 100 mètres.
  • De même, de façon à permettre aux plus grands d’appréhender la vie professionnelle, l’orphelinat HOA MAI s’est doté d’un atelier couture et d’un atelier informatique.

Dans la mesure des possibilités et des opportunités, les enfants parvenus à l’âge adulte sont accompagnés jusqu’à leur complète autonomie (formation, travail…) L’encadrement Sept salariés vietnamiens assurent à l’année le bon fonctionnement de cette structure : une directrice, 4 nourrices, une institutrice, un chauffeur-gardien, un comptable. Olivier RODIEN, Fondateur et Président de l’association vit, en outre la moitié de l’année au Vietnam depuis la création de l’orphelinat et est titulaire d’une carte de résident étranger au Vietnam. Le financement de l’association L’association tient une comptabilité régulière pour la gestion de ses activités. Les cotisations d’une trentaine d’adhérents, les dons ponctuels, ainsi que les excédents financiers de l’association Missions-Stages permettent l’équilibre financier de l’association. 3. Les autres realisations de l’association Dans le cadre de l’objet de l’association En dehors de sa mission première qui consistait à gérer l’orphelinat « HOA MAI », l’association « MONTLUÇON-SAÏGON » a, depuis 1993, fait aboutir les projets à caractère humanitaires suivants :

  • 1995 : Création d’un dispensaire dentaire au siège de la Croix-Rouge provinciale de DONG-NAI dans la ville BIEN HOA
  • 2002 : Fondation de l’école maternelle à l’orphelinat HOA MAI pouvant accueillir une trentaine d’enfants du district (pensionnaires ou non de l’orphelinat) en par tenariat avec le Comité Populaire de LONG-THANH,
  • 2002 : création d’un atelier couture et d’un atelier informatique à l’orphelinat HOA MAI de façon à permettre aux plus grands l’acquisition de l’autonomie par l’apprentissage d’un métier et d’une formation pratique.

Hors du cadre de l’association

  • 1997 : Création de l’association MISSIONS-STAGES, organisant des stages infirmiers en milieu hospitalier vietnamien,
  • 2004 : Création de l’IELF (Institut d’Enseignement de la Langue Française à H.C.M ville),
  • 2007 : projet d’une garderie francophone à HO CHI MINH.
  • 2007 : projet de partenariat avec le service de l’éducation de la ville d’Ho Chi Minh Ville pour la création d’une école, d’un collège et d’un lycée français
  • 2010 : Création d’une nouvelle structure au Cambodge : dispensaire et orphelinat.

4. Nos partenaires De part notre présence au Vietnam de façon continue depuis plus de treize ans, de la rigueur et de l’engagement avec lesquels nous avons mené à bien nos travaux, nous avons tissé, notamment Olivier RODIEN, des liens à la fois professionnels et de confiance avec les autorités locales Vietnamiennes et les représentants de l’Etat Français sur place

  • La CROIX-ROUGE du Vietnam,
  • Le Ministère de la protection de l’enfance,
  • Comités populaires de la Province de DONG-NAI et du district de LONG-THANH,
  • Ministère de l’éducation et de la formation,
  • Service de l’éducation d’H.C.M ville
  • Ministère du plan et des investissements,
  • PACCOM (organisme de contrôle des ONG au VIETNAM).
  • Le consulat de France

PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL

INFORMATION: Lors de la période du Têt (nouvel an vietnamien) certains établissements partenaires (institut Pasteur, cliniques privées etc) ferment leurs portes durant une semaine. A cet occasion, les stagiaires peuvent proposer des activités aux enfants de l’orphelinat ou effectuer des visites découvertes à travers le pays.

L’Hôpital général de Long Thanh est une structure hospitalière située à 60 km à l’est d’Ho Chi Minh Ville, au sein de la province de Dong Nai dans le sud du Vietnam. Son directeur est le docteur Le Quang Anh, assisté par son sous-directeur, le docteur Dũng. L’hôpital de Long Thanh compte 350 lits répartis dans sept services hospitaliers :

  • La Médecine Externe : plaies ouvertes et soins post-opératoires (90 lits avec 8 médecins et 12 infirmières)
  • La Médecine Interne (65 lits avec 6 médecins et 10 infirmières)
  • La réanimation : maladies cardiaques et respiratoires principalement (35 lits avec 3 médecins et 8 infirmières)
  • La Maternité, qui a aussi son bloc opératoire et ses salles d’accouchements (65 lits avec 2 médecins et 20 sages-femmes)
  • La Pédiatrie (45 lits avec 6 médecins et 10 infirmières)
  • Les Urgences (20 lits avec 4 médecins et 8 infirmières)
  • La Médecine traditionnelle (30 lits avec 5 infirmières)

L’hôpital dispose d’un bloc opératoire et d’une salle de réveil comprenant 10 lits, sous la responsabilité d’un médecin et de 6 infirmières. L’hôpital possède également une pharmacie et un laboratoire effectuant les analyses de sang et d’urine. De plus, les médecins proposent des consultations dans les domaines suivants:

  • Oto-rhino-laryngologie (ORL)
  • Dentiste
  • Ophtalmologie
  • Pédiatrie
  • Dermatologie

Le personnel de l’Hôpital général de Long Thanh est constitué de 32 médecins dont 3 chirurgiens, 72 infirmières, 4 laborantins et 1 anesthésiste. Sept médecins viennent de rejoindre cette équipe. Il compte également 20 agents de surface et du personnel administratifs. Les patients de l’Hôpital de Long Thanh sont principalement des habitants des villages alentours, souvent d’origine modeste, voire très pauvres. Les cas les plus graves sont aussitôt transportés en ambulance dans un des hôpitaux de Ho chi minh Ville, plus moderne et mieux équipé.